Pourquoi le logement neuf a de l’avenir ?

Malgré la crise, les français continuent d’investir dans la pierre. Parallèlement, le marché du neuf reprend des couleurs grâce à la baisse des taux d’intérêt et du plan de relance de la construction engagé par le gouvernement.

En 2014, les ventes au détail, avec 76 580 logements, ont connu une croissance globale de +3%. Ce résultat confirme que les français ont confiance dans le logement neuf, ce malgré la crise. En effet, ce secteur bénéficie d’atouts techniques non négligeables et profite des avantages fiscaux et financiers, prévus par le plan de relance du gouvernement.

Les atouts techniques du logement neuf

Depuis le 1er juillet 2013, la Réglementation Technique 2012 (RT2012)  impose de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne (qui inclut le chauffage, le refroidissement, la ventilation, la production d’eau chaude sanitaire et l’éclairage des locaux).

L’objectif affiché est de diviser par près de 5  la consommation moyenne d’un logement (actuellement de  240 kWhep/m²/an) et baisser ainsi la facture énergétique des ménages (ex : Actuellement,  le chauffage représente 900 € de budget annuel  moyen par ménage). La mesure de consommation d’énergie définie par la RT2012 est équivalente au label Bâtiment de Basse Consommation (BBC).

Acheter un logement neuf  permet donc de bénéficier d’un confort thermique toute l’année tout en réduisant sa facture d’énergie.

Enfin, dans la construction neuve, les plans des logements sont optimisés et conçus pour offrir aux futurs acquéreurs un véritable confort de vie (cuisines avec coin repas, SDB équipées, suppression des grandes entrées, présence de la fibre optique, carrelage et parquets, etc.).

Les avantages fiscaux et financiers du logement neuf

Le plan de relance du gouvernement a pour objectif d’encourager la construction de logements neufs et d’inciter les particuliers à investir leur capital  dans ce secteur. Dés lors, acheter dans le neuf permet de bénéficier de dispositions financières et fiscales non négligeables. Elles sont au nombre de trois :

  • Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) renforcé : ses nouvelles caractéristiques et conditions d’octroi permettent de le rendre accessible à un plus grand nombre de ménages, en tenant compte de la réalité du marché.
  • Le Prêt d’Accession Sociale (PAS) renforcé : il permet à davantage de ménages modestes primo-accédants de bénéficier de la garantie publique de l’Etat sur leur prêt immobilier. Les plafonds de ressources sont harmonisés avec le PTZ.
  • La loi Pinel : encourage et simplifie l’achat locatif en permettant à l’acquéreur d’un logement neuf de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21% de la valeur du bien.

Ainsi, le plan de relance du gouvernement combiné à une réglementation technique favorisant la construction de logements neufs moins énergivores et toujours plus confortables, permet aux français de retrouver goût et confiance dans le neuf. Ce qui assure un bel avenir à ce secteur.

Simulation Pinel d'investissement locatif en 3 clics seulement :