Investir à Lyon

Après plusieurs années compliquées, le marché locatif privé retrouve un second souffle. Les loyers pratiqués en région lyonnaise permettent de s’assurer un bon rendement locatif. La pierre reste plus que jamais un investissement rentable et très peu risqué en comparaison à d’autres produits, notamment financiers.

+1% sur les loyers

La montée du chômage et les incertitudes sur le pouvoir d’achat auraient pu faire craindre une baisse de l’activité sur le marché locatif privé. Le scénario a pourtant été tout autre. En 2014, la demande est restée soutenue grâce à la pression démographique et aux besoins de mobilité résidentielle. Une demande plutôt forte qui a entraîné, l’an dernier en France, une progression de 1 % des loyers de marché.

Autre bonne nouvelle : les ventes des promoteurs aux investisseurs ont connu une embellie. A la fin de l’été 2014, le Premier Ministre avait abandonné l’encadrement généralisé des loyers et présenté de nouvelles incitations fiscales. Des annonces rassurantes pour les investisseurs qui n’ont pas tardé à se tourner, à nouveau, vers leur placement préféré.

Lyon tire vers le haut le niveau des loyers

Selon l’Observatoire Clameur, le loyer de marché s’établit à 11,6€/m2, en Rhône-Alpes à fin février 2015, soit un léger recul de – 0,8 % depuis le début de l’année. Malgré cette petite baisse, Rhône-Alpes se positionne à la troisième place, ex-aequo avec le Nord-Pas-de-Calais, des régions avec le plus fort loyer juste derrière l’Ile-de-France (18,9€/m2) et Paca (12,9€/m2).

Bien évidemment, Lyon tire vers le haut le niveau des loyers et affiche un prix moyen de 13€/m2 à fin février 2015. Si les loyers lyonnais marquent un repli de – 0,5 % depuis le début de l’année, la variation est positive de 2,4 % sur la période 2016-2014. Ce résultat classe la Capitale des Gaules dans le palmarès des villes où les loyers progressent bien plus vite que l’inflation.

Souscrire aux garanties locatives

Les communes de l’agglomération lyonnaise bénéficient de l’attractivité de Lyon et offrent d’excellentes dessertes en transports en commun, notamment avec le prolongement du métro B jusqu’à Oullins et le développement des lignes de tramway. Des atouts qui favorisent un niveau de loyers très intéressant pour un coût d’achat raisonnable dans le cadre d’un investissement locatif. Ainsi, Saint-Priest affiche un loyer de 12,1/m2, Meyzieu de 11,6€/m2, Oullins et Bron de 11,3€/m2, Vénissieux de 10,9€/m2, Décines-Charpieu et Rillieux-la-Pape de 10,7€/m2.

La bonne dynamique de l’économie rhônalpine, et a fortiori de l’économie lyonnaise, attire chaque année de nouveaux habitants et participe à une demande soutenue sur le marché locatif privé. Les investisseurs peuvent donc avoir la quasi certitude d’engranger un loyer leur garantissant une rentabilité performante.

Simulation Pinel d'investissement locatif en 3 clics seulement :