Investir en SCI

INVESTISSEMENT IMMOBILIER : POURQUOI CRÉER UNE SCI ?

Vous voulez investir dans l’immobilier avec un capital moindre, améliorer votre patrimoine sans craindre les frais de succession ou, pour un couple non-marié, acheter en commun une maison tout en vous protégeant en cas de décès ou séparation : pensez à la Société civile immobilière (SCI).

SCI = souplesse et simplicité

Les formalités à remplir n’ont rien de compliqué et sont le gage de l’entente de ses membres. Les règles clairement énoncées dans les statuts empêchent les mauvaises surprises. Ce sont les associés eux-mêmes qui les rédigent et en choisissent les modalités.

Et toutes les contraintes (tenues d’assemblées générales, livre de comptabilité, PV de réunions, vote des décisions…) assurent une plus grande transparence. Pour créer une SCI, pas de passage obligatoire devant un notaire (sauf en cas d’apport d’un bien immobilier), même si cela facilite les choses. Le formulaire est directement disponible en ligne à cette adresse : vosdroits.service-public.fr

Les frais de création et d’enregistrement d’une SCI sont limités (frais d’immatriculation, annonce
dans un journal légal… environ 250 euros et entre 1500 et 2500 en cas d’acte notarié).

Il suffit d’être deux pour créer une SCI

Parents et enfants, frères et sœurs, amis, famille recomposée… (pas de nombre
maximum) et on bénéficie d’une grande liberté : un mineur, une personne de nationalité étrangère, une
personne morale peuvent être associés à une SCI.

Capital minimum : un € par personne !

Chacun possède des parts sociales (correspondant à l’usufruit et à la nue-propriété du bien) et un rendement proportionnels à l’investissement de départ. En cas de décès d’un membre, le conjoint est protégé (il ne peut être expulsé par les héritiers).

Si l’un des membres veut céder ses parts ou si quelqu’un veut intégrer la SCI en acquérant des parts, cela n’a pas de conséquence : la SCI reste la propriétaire des biens donnés en location.

Et nul besoin d’acte notarié, la vente se faisant par contrat de cession (droits d’enregistrement de 5 % sur la valeur des parts, acte sous seing privé).

SCI : l’union fait la force 

Avec la SCI, on multiplie les capitaux et on est plusieurs à se porter caution en cas d’emprunt. La SCI permet de multiplier les investisseurs et donc les capitaux. A plusieurs, on est plus riche et plus fort : les banques l’ont bien compris, c’est pourquoi elles prêtent volontiers à une SCI, chaque associé se portant alors caution.

Simulation Pinel d'investissement locatif en 3 clics seulement :